Notre histoire

Comment la résilience est devenue un concept incontournable

En 1835, la prévention des sinistres n’était pas une préoccupation majeure pour les chefs d’entreprise. Si votre établissement était touché par un incendie, une inondation ou tout autre événement naturel, vous le reconstruisiez en croisant les doigts pour l’avenir. Jusqu’à l’entrée en scène de Zachariah Allen, propriétaire d’une usine de textile dans le Rhode Island, un Etat du Nord-Est des Etats-Unis.

En industriel avisé, il entreprend des améliorations pour réduire le risque d’incendie et augmenter la résilience de ses installations. Les travaux terminés, il tente d’obtenir une baisse sur sa prime d’assurance, mais sa demande est refusée.

Les dés sont jetés.

Résolu à aller au bout de son idée, Zachariah Allen mobilise d’autres propriétaires d’usine qui partagent sa philosophie. Ils décident d’unir leurs efforts pour créer une mutuelle d’assurance dommages qui assurera uniquement des sites présentant un profil de risque favorable. C’est ainsi que naît le concept de « risque hautement protégé » (RHP). Ce modèle d’entreprise prévoit également des mesures incitatives, notamment la redistribution aux sociétaires du solde des primes restant disponible au terme de chaque période d’assurance.

L’organisation s’agrandit et prend le nom de Factory Mutuals. Comme Zachariah Allen l’avait pressenti, la mise en œuvre d’inspections et de méthodes de prévention incendie adéquates se traduit par une forte baisse de la sinistralité. Lorsque le premier système sprinkleur automatique est lancé en 1874, Factory Mutuals milite activement pour son adoption. 

Au cours du siècle suivant, de plus en plus d’entreprises rejoignent Factory Mutual System pour réduire leurs risques matériels, partageant la conviction que « la majorité des sinistres peut être évitée ». Cette démarche trouve également écho dans d’autres secteurs d’activité et attire de nombreuses sociétés réparties sur tout le territoire des Etats-Unis. 

En 1987, 42 mutuelles d’assurance se regroupent pour constituer trois compagnies. Cette fusion permet aux trois nouvelles entités de proposer à leurs clients une couverture et des ressources de prévention des sinistres plus complètes. Enfin, en 1999, FM Global est fondée en vue d’offrir une capacité d’assurance encore plus importante. Tout au long de notre histoire, nous n’avons cessé d’investir dans la recherche et l’ingénierie, avec pour point d’orgue l’ouverture du pôle de recherche FM Global en 2003. Ce centre de recherche scientifique est aujourd’hui le plus avancé au monde dans le domaine de la prévention des sinistres.